Qu’est-ce qui est sorti de terre? Une pépinière!

La semaine dernière, elle a été la première à sortir de terre. Elle n’est pas verte, n’a pas de feuilles, n’est pas en mesure de réaliser la photosynthèse. Ce n’est pas une plante mais elle doit nous permettre d’avoir de beaux légumes. La semaine dernière, nous avons construit la pépinière!

Cette pépinière nous permettra de produire au moins une partie de nos plants. Nous allons l’étrenner sous peu, en lançant – en retard évidemment! – les premiers semis. Imaginez comme je trépigne!

Nous avons choisi de construire cette pépinière, chez nous, aux Gaillards. L’ancien potager de la maison est exposé plein Sud, accolé au mur de la grange, un très beau mur en pierres qui accumule la chaleur. Louis – notre propriétaire – à qui nous avons parlé de notre projet, l’approuve et nous a confié que dans le temps, il avait lui aussi construit une serre adossée à ce mur de vieilles pierres. « C’est l’endroit idéal! J’avais des salades dès janvier. A plus savoir qu’en faire. C’était les poules qui étaient heureuses! »  Outre cette situation très favorable, nous y avons vu un côté pratique, la facilité pour surveiller, couver, bichonner semis et plants.

Par souci d’économie et parce que nous apprécions particulièrement faire les choses par nous-même, nous avons opté pour l’auto-construction. Et des dimensions raisonnables, rien à voir avec Dame Richel! Une structure bois, du polycarbonate alvéolé, de l’imagination et de l’huile de coude, il n’en faut pas plus. Cela nous a rappelé le premier volontariat de notre périple en Amérique Latine. Au Chili, nous avions passé plus d’une semaine à construire une pépinière. Deux ans et demi plus tard, pas de palmiers, aucun accident de barre-à-mine – François avait malencontreusement failli m’assommer – pas d’ânesse pour tester la solidité de la structure bois, pas d’exposition plein Nord mais une pépinière plein Sud, pour notre propre projet. C’est grisant!

 L’ancien potager des Gaillards et la fameuse pépinière.

Poncer et traiter le bois, brûler les extrémités des poteaux qui seront enterrés, mesurer, découper, assembler et puis fixer les plaques de polycarbonate. Réfléchir aux ouvertures, bricoler une porte, en récupérer une autre. Un chantier d’autant plus plaisant qu’à la fin, il a été partagé avec des copains. Big up à Rémito et Nacho! Merci pour votre sacré coup de main!

Bricoler avec style et faire du rab’ en construisant le poulailler de nos futures poulettes.

Monter à Pojot par la forêt et s’offrir la vue sur Saint-Félicien avant d’être invités chez la voisine. Le pied!

Parallèlement à ce chantier, nous avons continué à avancer dans nos démarches. Notre dossier pour l’irrigation a bel et bien été reçu par la DDT et nous avons pu engager les dépenses prévues. Nous attendons donc le réservoir souple et le système d’irrigation d’ici deux semaines. Mercredi dernier, nous avons aussi eu notre premier contrôle de l’organisme certificateur pour obtenir la certification AB. Si le verger est en conversion pour 3 ans – jusque là il a été conduit selon les principes de l’agriculture conventionnelle –  pour le maraîchage, nous avons obtenu la certification AB et ce, dès cette saison. En effet, les parcelles destinées aux futurs légumes n’ayant pas été cultivées depuis plusieurs années – attestation de notre propriétaire à l’appui – le contrôleur a estimé que nous pouvions bénéficié d’une réduction de période de conversion et obtenir la certification. Une belle surprise! Enfin, sans surprise, nous attendons toujours le Saint-Graal de la MSA … Nous ne ferons aucun commentaire désobligeant.

 

Pendant ce temps, dans la grange, les pommes de terre se préparent à sortir de leur dormance et à germer.

 

 

Une réflexion au sujet de « Qu’est-ce qui est sorti de terre? Une pépinière! »

  1. Ouah !!!! C’est génial de voir comme ça avance. Ca y est vos projets se concrétisent et vous voilà partis pour une belle aventure…

    Belle réalisation cette petite pépinière accolée au mur!!!

    Bravo à vous et bonne continuation

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *